Rechercher
  • Élémo

4 ÉTAPES POUR SE LANCER DANS L’ÉCRITURE D’UN SLAM


Le fameux « Comment devenir slameur? ». Parmi les questions qu’on me pose, celle-là me fait particulièrement sourire, car à mes yeux, il suffit de déclamer (ou « réciter ») un poème devant un public pour devenir slameur. Pour ma part, ça s’est fait le 11 octobre 2010. Je suis monté sur scène, et j’ai déclamé mon premier texte. Ce soir-là, j’ai été baptisé. Je suis devenu slameur.


Mais la question qu’on me pose le plus souvent, c’est « Comment commencer un texte de slam? ». Suivent parfois aussi les « Pouvez-vous m’aider à écrire un slam? » ou « Je ne sais pas par où commencer, aidez-moi! ».


En fait, je comprends très bien la réelle question. Les gens rêvent d’écrire des slams à volonté, d’avoir une carrière d’artiste et de faire des tournées, mais pour ça, il faut justement réussir à mettre des mots sur papier. Parce qu’avant les spectacles, avant les nombreuses vidéos sur YouTube, avant la musique et tous ces clips et ces projets, il y a la base : l’écriture. L’écriture est inévitable.


Beaucoup semblent avoir de la difficulté à commencer un texte, et je peux les comprendre! Je me souviens, plus jeune, je me demandais comment les rappeurs arrivaient à trouver toutes ces idées, à les écrire, pour ensuite en faire des chansons. Ça m’impressionnait tellement! Puis, après m’être plongé dans l’écriture et la poésie, j’ai compris beaucoup de choses. Au fil des années, avec l’expérience et en proposant des ateliers d’écriture dans plusieurs écoles, j’ai constaté que pour toutes sortes de raisons, les gens bloquaient avant même de commencer à écrire.


C’est ton cas aussi? Eh bien, c’est de ça que je veux te parler aujourd’hui. J’ai envie que tu apprennes à être à l’aise pour commencer un texte de slam. Je te propose cette méthode en 4 étapes pour que tu réussisses enfin à te lancer.




1- ENLÈVE TOUTE CETTE PRESSION DE SUR TES ÉPAULES!

Premièrement, ce que j’ai envie de te dire avant même de penser au mot « slam », c’est : ne te compare surtout pas. Chacun a son rythme d’écriture et sa manière de penser, de faire. Tu constateras tes plus grandes forces au jour le jour, j’en suis certain. Chaque personne est unique et a son univers propre. Se comparer pour tenter de savoir qui est le plus talentueux ne sert à rien. Concentre-toi sur toi et ton texte à venir, et inspire-toi de ces artistes que tu admires, plutôt. J’ai aussi envie de te dire de ne pas te casser la tête pour ton œuvre. Arrête de te mettre une pression inutile parce que tu dois absolument écrire un « poème de feu », avec plein de jeux de mots et de rimes pour impressionner tout le monde et montrer que tu es un VRAI slameur ou une VRAIE slameuse. Oublie ça, tu vas bloquer instantanément. Je sais de quoi je parle, je l’ai constaté à plusieurs reprises avec des élèves.


 

Au fond, un slam, c’est quoi? C’est d’abord un texte, c’est d’abord s’exprimer. Alors, garde à l’esprit que tu n’es pas obligé de rimer ou encore de jouer avec les mots. Pas du tout. Pour moi, un slam, c’est un partage, une âme qui nous touche, qui nous fait vivre des émotions, des états et des sensations, et la technique utilisée pour y parvenir sera différente d’une personne à l’autre. La tendance veut que ça rime, que les mots soient très recherchés, que le discours soit revendicateur et qu’on y ajoute ce rythme qui rappelle les rappeurs. Mais a-t-on oublié que de grands classiques de la chanson québécoise ou française sont des textes simples, faciles à comprendre, qui réussissent tout de même à nous faire frissonner? A-t-on oublié que les grands orateurs de ce monde qui nous racontent leur histoire, sans rimes ni jeux de mots, nous bouleversent chaque fois?

 

Je te propose d’oublier le principe du slam pour le moment. Pense plutôt à toi, à qui tu es, à ce que tu aimes, à tes influences. De cette façon, tu offriras une œuvre tout à fait personnelle, qui aura ta propre couleur.


Et sache que toutes les directions sont possibles, tant dans l’écriture que dans l’interprétation, car dans le slam, on est libre. Aucune structure à respecter.


2- CHOISIS LE THÈME

Maintenant que tu t’es enlevé toute cette pression, sur quoi as-tu envie d’écrire? L’important, c’est de choisir un thème qui te parle, que tu aimes, ou au contraire, qui te dérange. Ou encore mieux, qui te fait vivre des émotions. As-tu envie d’écrire sur quelqu’un? À propos d’un événement? Sur un sujet d’actualité? Sur des comportements?


Par contre, fais attention! On peut vite se perdre en tentant de choisir un thème, car les choix sont multiples. Concentre-toi sur un thème et reste autour de celui-ci.


3- POSE-TOI DES QUESTIONS

Tu as maintenant choisi ton thème, mais il te manque encore du carburant avant de démarrer et de te lancer dans l’écriture. Je vais te poser quelques questions. Prends le temps d’écrire tes réponses, s’il te plaît. C’est crucial. Et si tu pouvais écrire plus de dix mots par réponse, ce serait génial! 😁

  • Pourquoi as-tu choisi ce thème?

  • Quelles sont tes expériences vécues en lien avec ce thème? As-tu des anecdotes sur le sujet?

  • Qu’est-ce que tu aimes de ce thème, ou au contraire, qu’est-ce qui te dérange dans celui-ci?

  • Qu’est-ce que tu ressens au fond de toi lorsqu’on aborde ce sujet? Décris-moi tes émotions. N’hésite pas à les détailler.

4- CRÉE TON CHAMP LEXICAL

Mets maintenant les réponses à tes questions de côté. La dernière étape à franchir pour être prêt ou prête à te lancer dans ta création est de créer un champ lexical à partir de ton thème. Tu sais ce qu’est un champ lexical? C’est tout simplement une liste de mots appartenant à une même thématique. La meilleure méthode pour bâtir cette liste est celle du brainstorm, qu’on appelle aussi « remue-méninges » ou « tempête d’idées ».


Pour brainstormer à partir de ton thème, trouve des mots, des termes, des synonymes qui s’y rattachent, ou tout ce qui te vient à l’esprit, tout ce qui a un sens commun avec lui, et écris-les sur ta feuille. N’hésite pas à en écrire plus d’une dizaine. Sache qu’il n’y a aucune mauvaise réponse! Tu devrais ensuite avoir quelque chose qui ressemble à ceci :



Je trouve cet exercice très utile avant de commencer à écrire, parce qu’il permet de mieux cerner le sujet, de nous donner plus d’idées et de pistes de réflexion. Il permet d’ouvrir les portes de notre pensée, c’est-à-dire qu’on se sent plus inspiré et plus apte à écrire nos premières lignes, et ce, avec assurance.


Si tu as répondu correctement à toutes les questions et créé ton champ lexical, alors c’est le moment : lance-toi!




TU N’ARRIVES PAS À PLONGER APRÈS ÇA?

Hésites-tu encore à écrire ta première phrase? Écris-tu des phrases que tu effaces ensuite? Pas de panique! C’est probablement parce que tu cherches la phrase ou la rime parfaite. Revenons à l’étape 1. Débarrasse-toi encore de la pression. De ce souci de performance. Et sache que tous ces mots que tu as désormais sur ta feuille sont tes idées. Ils sont là, devant toi. On est loin de la page blanche que tu avais au départ. C’est déjà un très bon début!


Maintenant, il faut s’enlever l’idée d’avoir la phrase magique dès les premiers instants, car ce n’est pas réaliste. Comme tous les grands de ce monde, il faut que tu prennes le temps nécessaire pour écrire quelque chose de beau. Et pour ça, il ne faut pas hésiter à écrire des phrases moins satisfaisantes. Pourquoi? Parce que cela fait partie du processus.

Il faut écrire les phrases qu’on aime plus ou moins pour être en mesure d’avancer. Il faut commettre des erreurs pour continuer. On fait l’erreur, on corrige. On fait une erreur, et ensuite on a une meilleure idée, et c’est ce qui nous mène à l’œuvre finale. Donc, ces phrases qui selon toi sont plus ou moins pertinentes sont tout de même très importantes, parce qu’elles font partie du processus d’écriture.


Une fois que tu auras nettement avancé ton texte et que tu te sentiras plus à l’aise, tu pourras chercher des rimes et d’autres éléments pour enrichir ton poème. Alors, vas-y, lance-toi! Essaie d’écrire ton texte de slam et n’hésite pas à m’envoyer tes commentaires ci-dessous et à me partager ton expérience d’écriture. Tu peux également regarder cette vidéo, que j’ai concoctée spécialement pour te donner encore plus de conseils sur la méthode pour arriver à écrire un texte de slam :




Avant de te laisser filer, j'aimerais t'offrir deux documents. L'un d'eux est un cahier de préparation que tu pourras imprimer et remplir lorsque tu seras prêt à te lancer dans l'écriture de ton slam. C'est aussi un document parfait à offrir à tes élèves si tu es prof et que tu entames un projet de slam. L'autre document est un aide-mémoire sur le champ lexical. Tout cela est gratuit et tu peux le télécharger dès maintenant. 🙂


Merci de ton intérêt! Si tu as aimé cet article, ça me ferait tellement plaisir si tu le partageais à un ou une de tes amis qui s’intéresse au slam, ou tout simplement sur ton réseau social favori! Merci, et à bientôt!



CAHIERDELELEVE_aimprimer
.pdf
Download PDF • 3.74MB

AIDEMEMOIRE_champlexical
.pdf
Download PDF • 1.60MB

ÉLÉMO
En tant que passionné d’art et de slam, j'ai créé ce blog dans le but de partager ma démarche et mon expérience, et aussi de donner de précieux conseils afin d’éveiller le slameur ou la slameuse qui sommeille en toi.




180 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout